Types de TVA sur les produits pharmaceutiques

Types de TVA sur les produits pharmaceutiques

Types de TVA sur les produits pharmaceutiques

Dans le milieu pharmaceutique, certaines taxes doivent être payées trimestriellement. C’est le cas de taxes telles que la TVA, qui doit être payée afin de respecter les obligations fiscales de l’entreprise.

A Arras Farma, nous voulons découvrir les taux de TVA dans les produits pharmaceutiques afin que vous sachiez mieux comment procéder pour vos paiements. Dans tous les cas, si vous avez des doutes ou besoin de conseils personnalisés, vous pouvez nous contacter et nous vous aiderons à résoudre vos questions.

Table des matières

TVA en pharmacie : ce que vous devez savoir

La taxe sur la valeur ajoutée est la TVA et, dans le cas de l’activité pharmaceutique, elle présente des caractéristiques particulières. La TVA en pharmacie est un type d’impôt que la pharmacie ne doit pas déclarer. Cependant, ce n’est pas parce que vous n’avez pas à effectuer de retours que vous ne devez pas la payer.

N’oubliez pas que l’activité de pharmacie est régie par un régime qui s’appelle Recargo de Equivalencia en farmacia et qui est créé pour les détaillants. Elle impose une TVA obligatoire mais, cette taxe, est créée pour les produits qui ne sont pas transformés lorsqu’ils atteignent le consommateur final, comme c’est le cas des pharmacies.

Types de TVA sur les produits pharmaceutiques

Types de TVA sur les produits pharmaceutiques

Pour comprendre quels sont les taux de TVA sur les produits pharmaceutiques, analysons deux types de dépenses qui existent dans ce secteur.

Achats auprès des fournisseurs

Lorsqu’une pharmacie effectue ses achats de produits auprès de fournisseurs, cette transaction comporte une TVA mais aussi un « différentiel ». Ce dernier concept est ce que l’on appelle la surtaxe d’équivalence et dont le montant varie en fonction du taux de TVA.

Vous découvrez ici les pourcentages qui sont facturés en TVA en fonction du produit de pharmacie vendu en officine :

  • Médicaments : 4% de TVA

  • Produits de santé : 10% de TVA

  • Produits de parapharmacie : 21% de TVA

Dans tous les cas, la majoration sur ces factures devra toujours venir marquée par le fournisseur lui-même, car c’est lui qui est légalement responsable du paiement.

Les ventes en pharmacie

Une autre TVA que l’on retrouve au sein de l’activité de la pharmacie, c’est quand on fait des ventes de produits. Dans ces cas, nous devrons appliquer la TVA correspondante en fonction du produit que nous vendons. Et, en aucun cas, il ne faut appliquer le Recargo de Equivalencia puisque, comme nous l’avons souligné, c’est un montant que les commerçants paient.

Dépenses de pharmacie

On ne peut pas ne pas parler de la TVA que l’on paie pour pouvoir couvrir les dépenses dérivées de l’activité. C’est-à-dire la TVA sur la location des locaux, l’électricité, le système informatique, etc. Dans ces cas, nous ne paierons que la TVA correspondante, c’est-à-dire qu’il n’y aura pas non plus de surtaxe.

Ainsi, le pharmacien paiera un « supplément » lors de l’achat de produits auprès des fournisseurs. Mais cette augmentation sera répercutée sur le PRR, ce qui n’affectera donc pas leur chiffre d’affaires ni leurs bénéfices. Par conséquent, pour calculer la marge que nous allons réaliser avec l’entreprise, nous devons toujours tenir compte de ce type de TVA que nous payons lorsque nous achetons les produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *