Phase de maturation-remodelage

Lorsque la cicatrice du tissu lésé a déjà terminé la phase proliférative, le tissu résultant est généralement pourvu d’une grande quantité de collagène orienté de façon aléatoire sur la cicatrice, dans cette phase il y a alors une réorganisation des fibres de collagène orientées selon les lignes de traction et de force auxquelles le tissu est soumis, produisant ainsi une cicatrice plus fonctionnelle (Prentice, 2001).

Au début, cette cicatrice est plus forte que le tissu d’origine, mais elle va ensuite s’adapter aux caractéristiques fonctionnelles du tissu lésé (Quillen et al, 1996).

Nous devons garder à l’esprit que le tissu collagène est dynamique et est en mouvement constant produisant et détruisant du collagène, c’est alors qu’avec une intervention appropriée de rééducation fonctionnelle nous allons réorganiser ce tissu faisant pencher la balance vers la destruction et ainsi éviter une cicatrice hypertrophique et désorganisée dans leurs lignes de force qui peuvent nous apporter des problèmes ou des récidives.

1.Prentice, Willams,Técnicas de Rehabilitación en Medicinadeportiva, 2da Edición, Paidotribo,1999.

1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *