Mireia Belmonte frôle le podium du 800 libre

Budapest, 29 juil. (EFE) – L’Espagnole Mireia Belmonte, championne olympique du 200 papillon, a manqué une médaille au 800 libre des Championnats du monde en terminant quatrième derrière l’Américaine Katie Ledecky, la Chinoise Bingjie Lie et aussi l’Américaine Lea Smith.

Belmonte, or au 200 papillon et argent au 1 500, a terminé en 8:23,30, près de cinq secondes au-dessus du temps qui avait été accrédité et répète la même position obtenue l’été dernier dans cette épreuve aux Jeux de Rio.

L’or est allé à Ledecky avec 8:12,68, deuxième meilleur record mondial de l’année ; l’argent à la Chinoise Lie (8:15,46) et le bronze à Smith (8:17,22). Ces deux nageurs ont abaissé le temps avec lequel ils sont arrivés à Budapest.

La conception de la course de Ledecky était comme prévu. Le Washington a nagé seul et l’a fait à un rythme record jusqu’à 350 mètres.

Derrière, et à distance, se sont déplacés le Chinois Li Bingjie et l’Américain Smith. L’Espagnole est allée du moins au plus, mais aujourd’hui la stratégie n’a pas fonctionné.

Elle a commencé à remonter de la septième place et l’a fait accompagnée par la locale Boglarka Kapas. Elle a dépassé l’Italienne Quadarella et ce n’est qu’à 350 mètres qu’elle a été en position d’attaquer Smith.

Au moment où Belmonte a dû commencer à couper l’Américaine, qui a occupé la troisième place pendant pratiquement toute la course, elle a manqué de gaz et les quatre secondes qui les séparaient sont restées pratiquement jusqu’à l’arrivée.

La Badalona s’est classée quatrième avec 8:23,30 alors que son temps accrédité avait été de 8:18,55, il fallait donc qu’elle ait baissé pour se qualifier pour la médaille, puisque Leah Smith a pris le bronze avec 8:17,22.

L’argent est allé à la Chinoise Li Bingjie (8:15,46), troisième meilleure marque de l’année. Ahead Ledecky a gagné comme elle le voulait pourtant avec 8:12,68, son deuxième meilleur temps du parcours et à plus de cinq secondes de son record du monde.

Après la course, l’Espagnole a reconnu qu’elle ne s’est pas sentie « très bien physiquement » avant de nager. Et c’est que Belmonte se plaint de problèmes grippaux tout au long de la semaine, également lorsqu’elle a conquis les médailles du 200 papillon et du 1 500.

« J’avais des vertiges et beaucoup de maux de tête. Demain (nage les séries du 400 styles) et j’espère être meilleur, parce que je fais face à la dernière épreuve et c’est tout « , a-t-il dit.

Belmonte a dit que nager avec Ledecky est comme un vu et un non vu. « Vous la voyez au début et jusqu’à la fin vous ne la voyez pas, parce qu’elle est toujours très loin devant », a-t-elle dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *