Médicaments coupe-faim


Ces médicaments agissent sur votre cerveau en diminuant votre intérêt pour la nourriture, mais les résultats peuvent varier d’une personne à l’autre.

Les médicaments contre la faim agissent sur votre cerveau en diminuant votre intérêt pour la nourriture.

Mais attention…Tout le monde ne perd pas de poids en prenant ces médicaments. La plupart reprennent leur poids après l’arrêt du traitement, à moins qu’ils n’aient modifié durablement leur mode de vie. Discutez avec votre professionnel de santé de la quantité de poids que vous pouvez vous attendre à perdre en prenant ces médicaments.

Les médicaments coupe-faim sont disponibles uniquement sur ordonnance. La liste comprend :

  • Phentermine ( Adipex, Fastin, Ionamin, Phentercot, Phentride, Pro-Fast et Suprenza)
  • Phentermine associée au topiramate (Qsymia)
  • Benzphétamine (Didrex)
  • Fendimétrazine (Bontril, Melfiat, Obezine, Phendiet et Prelu-2)
  • Diéthylpropion (Tenuate)
  • Naltrexone combiné au bupropion (Contrave)
  • Lorcaserin (Belviq)

Ces médicaments ont des effets secondaires, tels que :

    • Augmentation de la pression sanguine.
    • Des troubles du sommeil, des maux de tête, de la nervosité et des palpitations.
    • Des nausées, de la constipation et de la sécheresse buccale.
    • Des dépressions, avec lesquelles de nombreuses personnes obèses sont déjà aux prises.

Si vous souffrez de diabète qui nécessite un traitement médicamenteux, vous pouvez demander à votre médecin quels sont les médicaments contre le diabète qui entraînent une perte de poids. Il s’agit notamment de :

  • Canagliflozine (Invokana)
  • Dapagliflozine (Farxiga)
  • Exénatide (Byetta, Bydureon)
  • Liraglutide (Victoza)
  • Metformine (Glucophage, Glumetza et Fortamet)

    .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *