Mécanisme


Mécanisme

Conception du monde qui explique le développement de la nature et de la société par les lois de la forme mécanique du mouvement de la matière, qualifiées d’universelles et s’étendant à toutes les variétés de mouvement matériel. Historiquement, l’émergence et la diffusion du mécanicisme ont été associées aux réalisations de la mécanique classique aux 17-18e siècles (Galilée, Newton et autres). La mécanique classique a élaboré des notions spécifiques de matière, de mouvement, d’espace et de temps. Ces conceptions, ainsi que le mécanicisme dans son ensemble, malgré leur limitation par le niveau de développement des sciences naturelles des 17e-18e siècles, ont joué un rôle positif dans le progrès de la science et de la philosophie. Ils ont permis une compréhension scientifique naturelle de nombreux phénomènes de la nature, en les dépouillant des interprétations mythologiques et scolastiques-religieuses. L’absolutisation des lois de la mécanique a conduit à la création d’une image mécaniste du monde, qui représente l’Univers tout entier (des atomes aux planètes) comme un système mécanique fermé, composé d’éléments immuables, se déplaçant selon les lois de la mécanique classique. À ce niveau de développement de la science correspondait le mode de pensée métaphysique (Métaphysique). Mais les progrès continus de la science ont révélé les limites du mécanisme. Les tentatives d’expliquer les processus électromagnétiques, chimiques, biologiques et, plus encore, sociaux du point de vue de la mécanique ont inévitablement échoué. Les progrès des sciences naturelles aux XIXe et XXe siècles ont détruit l’image mécaniste du monde, exigeant avec insistance une nouvelle explication dialectique-matérialiste des processus naturels et sociaux. Ainsi, le retour au mécanisme, sous quelque forme que ce soit, devient un obstacle sur la voie du développement progressif de la connaissance scientifique. Au sens large du terme, le mécanicisme est l’identification abstraite de la forme supérieure de mouvement de la matière avec la forme inférieure (par exemple, du social avec le biologique, de ce dernier avec la physique ou la chimie, &c.).

Dictionnaire de la philosophie – 1984:281-282

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *