mash

notice status0.png Cette page ou section est une ébauche.
Plus d’ébauches ici.
Cet article ou cette section a un contenu minimal et les informations peuvent être incomplètes, inexactes ou même fausses. Vous pouvez aider à sa rédaction, l’étendre, la corriger, améliorer le format, fournir des références, etc. Si vous le développez, n’oubliez pas de supprimer ce message.

L’abus du verbe machacar, utilisé dans le sens de « causer un grand préjudice ou un dommage », et de la locution familière hacer polvo (quelqu’un ou quelque chose) a supplanté d’autres expressions plus formelles comme aniquilar, abatir ou causar daño, contratiempo o transtorno.

Au lieu de « Le tennisman a écrasé son adversaire au troisième set », on peut dire qu’il l’a battu. Au lieu de « Le manque de pluie a écrasé les cultures de légumes », on peut dire qu’il les a endommagées.

On dit aussi de quelqu’un qu’il est écrasé, lorsqu’il est « battu par l’adversité ou le manque de santé » : « Les blessures continuelles aux genoux écrasent les performances des sportifs ».

Un autre sens familier de machacar est  » persister et insister sur quelque chose « ,  » répéter quelque chose avec insistance et lourdeur  » (adjectif, machacón, -ona ) :  » La propagande machacona produit un rejet chez les destinataires potentiels « .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *