Marketing japonais

Le Japon a toujours eu une image unique aux yeux de nombreux occidentaux. Surtout lorsqu’il s’agit de leurs campagnes uniques et extravagantes en matière de publicité et de marketing

Pourquoi les Japonais ont-ils une façon totalement différente de faire du marketing par rapport au monde occidental ?

Les différentes recherches sur le sujet indiquent que la culture affecte de manière significative, et cela explique sans aucun doute la façon dont le marketing est réalisé, ainsi le marketing japonais diffère considérablement du marketing occidental.

Le mot marketing bien qu’il ait une longue histoire et une signification claire en anglais, est assez nouveau dans la langue japonaise. D’autre part, certains mots japonais ont une signification similaire à celle du marketing, par exemple Shihan et Hanbai, mais tous deux sont plus correctement traduits par commercial ou ventes. Il n’existe pas de mot japonais qui décrive précisément le concept et le processus du marketing. Et la raison est simple, ils le font naturellement depuis très longtemps.

La créativité comme principal outil de marketing.

La créativité est à l’ordre du jour au Japon. Dans chaque rue, coin de rue ou bar, on trouve des concepts créatifs. Des hôtels à l’effigie de Godzilla qui rugissent tôt le matin pour vous réveiller, à une myriade de couleurs, lettres, sons et « cosplayers » extravagants qui vous transportent dans le futur technologique. La publicité et le marketing japonais en général sont fortement associés à la créativité. Ils transmettent des émotions collectives à travers des stratégies de récit qui, pour les Occidentaux, peuvent sembler apparemment incohérentes, mais qui, au sein de la culture japonaise, provoquent des sensations uniques qui appellent à l’achat de produits courants.

Quelle est la principale différence entre le marketing japonais et le marketing occidental ?

Normalement, dans les publicités japonaises, le logo de l’entreprise est très souvent montré, cela est dû à la culture collectiviste. Pour comprendre la différence entre le marketing occidental et le marketing japonais, il faut réfléchir aux relations entre l’attitude et le comportement. Les clients occidentaux ont une culture individualiste, c’est-à-dire qu’ils veulent une cohérence entre leurs attitudes, leurs sentiments et leurs comportements. Elle est utilisée pour prédire le comportement des clients en fonction de leurs attitudes envers différents produits et services. Cependant, les clients des cultures collectivistes n’ont généralement pas le même désir ; ils ne recherchent pas la cohérence entre l’attitude et le comportement. Par conséquent, dans les cultures collectivistes, il n’est pas possible de déterminer l’attitude envers les publicités comme dans les cultures individualistes. Au Japon, le succès d’une campagne de marketing ne peut être mesuré à l’aide des mêmes méthodes que dans les sociétés occidentales ou individualistes, car elles ne sont pas en mesure de prévoir avec précision le comportement des consommateurs. Pour cette raison, la méthode ou la stratégie change complètement.

En Occident, les marques font généralement du branding avec des célébrités pertinentes qui provoquent un grand impact à ce moment-là. Cependant, au Japon, ils associent leurs marques à des personnages fictifs de célèbres « anime ». Les gestes, les sons et surtout les images colorées et très expressives sont et ont été l’essence du marketing japonais pendant de nombreuses années. C’est pourquoi on peut dire qu’ils ont été l’un des pionniers du marketing dans le monde. Qu’en pensez-vous ?

Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *