Maquette du navire Mayflower

Le jour de Thanksgiving est célébré aux États-Unis le quatrième jeudi de novembre. Et associé à cette fête a gagné en célébrité le nom du navire dont les occupants anglais ont jadis célébré le repas de Thanksgiving qui a donné naissance à la tradition, le Mayflower.

Si nous voulons comprendre le cadre historique dans lequel s’est déroulé le voyage du Mayflower, nous devrons nous placer dans l’Angleterre du début du XVIIe siècle.

En 1603, le premier roi de la dynastie des Stuart, Jacques Ier, monte sur le trône. Le nouveau monarque initie une politique d’intransigeance religieuse à l’égard de toute croyance qui s’écarte de la discipline anglicane officielle.

Des religions comme le catholicisme ou les puritains subissent l’intransigeance de la religion anglicane officielle.

C’est dans ces circonstances qu’en 1620 s’embarque pour le Nouveau Monde le Mayflower, avec un passage composé d’un mélange de puritains anglais et d’aventuriers en quête de nouveaux mondes. Au total, 102 passagers, sans compter l’équipage.

Le 9 novembre 1620 et les passagers survivants ont établi une colonie sur terre, qu’ils ont appelée Plymouth.

Après une première année d’énormes difficultés, ils décident de célébrer l’installation de leur colonie avec le repas susmentionné d’action de grâce à Dieu pour avoir survécu au voyage.

A leur retour, le Mayflower sera détruit, construisant près de trois siècles plus tard une réplique que l’on peut visiter comme navire-musée dans le port de Plymouth.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *