Madrid autorise les personnes vivant seules et les couples à se réunir chez eux malgré les nouvelles restrictions

Les nouvelles restrictions annoncées par la Communauté de Madrid pour freiner la propagation du coronavirus, qui entreront en vigueur lundi, s’accompagnent également d’un certain nombre d’exceptions à la règle qui sont publiées samedi au Journal officiel de la région (BOCM).

Comme le stipule le décret 4/2021 du 22 janvier, publié samedi et signé par la présidente de la Communauté de Madrid, Isabel Diaz Ayuso, l’interdiction des réunions entre non-cohabitants dans les maisons prévoit plusieurs exceptions qui sont contenues dans l’article 2.2 de la règle.

S’ils peuvent rencontrer à domicile ces « personnes vivant seules, susceptibles de faire partie d’une même unité de cohabitation élargie », précise le décret. De même, « chaque unité de cohabitation ne peut intégrer qu’une seule personne vivant seule », nuance la Communauté de Madrid.

Il est également exempté de cette interdiction les « soins, l’assistance ou l’accompagnement des mineurs, des personnes âgées, malades, dépendantes ou handicapées, pour des raisons justifiées ».

Un troisième point indique qu’il est également autorisé, dans le cas où ils vivent dans des foyers différents, « les rencontres des mineurs avec leurs parents ou tuteurs légaux », comme cela pourrait se produire dans le cas de parents divorcés, par exemple.

Une autre exception également contenue dans la règle concerne les couples qui ne vivent pas sous le même toit. Dans ce cas, « la réunion de personnes ayant des liens conjugaux ou de partenariat » serait autorisée.

Décret de la Communauté de Madrid limitant les mesures contre le Covid.Download

Exceptions à la fermeture à 21.00 h

D’autre part, le décret de la Communauté de Madrid comprend qu’à partir de ce lundi tous les établissements, enceintes et locaux ouverts au public dans la Communauté de Madrid auront comme heure de fermeture légalement autorisée, ne pouvant dépasser en aucun cas les 21 heures.

Mais sont en dehors de cette interdiction les établissements pharmaceutiques, les centres et établissements de santé, les centres et services à caractère social, les centres vétérinaires, les services de restauration à domicile, les établissements de carburant automobile et autres considérés comme essentiels, c’est-à-dire ceux qui fournissent ou exécutent des services essentiels et ne peuvent être reportés.

La limitation de durée ne s’applique pas aux activités institutionnelles et professionnelles qui se déroulent dans des locaux qui ne sont pas ouverts au public.

Dans les établissements d’hôtellerie et de restauration, l’occupation maximale par table, à l’intérieur comme à l’extérieur, sera de quatre personnes, et devra cesser son activité à 21 heures. À partir de ce moment, ils ne pourront plus assurer de services de livraison à domicile que jusqu’à minuit. La capacité des espaces de loisirs situés dans les centres commerciaux est limitée à 50 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *