Les six façons dont la Réforme affecte notre monde

Lorsque Martin Luther a publié ses 95 thèses le 31 octobre 1517, il s’attendait à lancer une conversation théologique sur la repentance.

Au lieu de cela, le moine allemand a déclenché une révolution avec des idées qui ont transformé l’Europe occidentale et, finalement, le monde. Son affichage sur la porte de l’église du château de Wittenberg est peut-être le moment le plus mémorable de l’histoire. Cinq cents ans plus tard, les chrétiens – et pas seulement les protestants – vivent toujours avec les changements que cette Réforme a initiés.

Voici six changements que nous avons aujourd’hui grâce à cette funeste veille de la Toussaint.

Un sacerdoce élargi

Luther n’a pas été la première personne à appeler l’Église catholique à se réformer. Mais il était sans doute le premier à devenir viral. La presse à imprimer, l’Internet de son époque, a permis de diffuser ses idées bien au-delà de la ville universitaire de Wittenberg. À l’époque où les lois sur le droit d’auteur n’existaient pas, différents imprimeurs n’avaient aucun problème à publier les mêmes œuvres plusieurs fois. Voyez cela comme la version du 16e siècle des retweets.

À un moment donné, on estime que Luther était l’auteur de 20 % des textes publiés en Europe, a déclaré Richard Manly Adams Jr, directeur par intérim de la Pitts Theological Library. La bibliothèque, qui fait partie de la Candler United Methodist School of Theology de l’université Emory à Atlanta, abrite la Richard C. Kessler Reformation Collection, qui comprend le plus grand ensemble d’écrits de Luther en Amérique du Nord. La bibliothèque a récemment découvert que la collection comprend deux exemples d’écriture manuscrite de Luther.

Parmi les œuvres influentes de Luther figurent trois traités de 1520 qui soutiennent que les laïcs et le clergé partagent le sacerdoce de Jésus. Cela a marqué le début de la doctrine connue sous le nom de « sacerdoce de tous les croyants », qui signifie que tous les baptisés ont un accès direct à Dieu sans médiateur humain. Cette idée égalitaire a façonné une grande partie de ce qui a suivi.

La Bible en langage courant

Si tous les baptisés sont prêtres, tous doivent avoir accès à la parole de Dieu. Ce postulat a conduit Luther à son œuvre peut-être la plus importante : une traduction de la Bible en langue vernaculaire allemande.

Il n’a pas été le premier à traduire l’Ancien et le Nouveau Testament dans une langue autre que le latin. Cependant, Luther a été le premier à inclure l’hébreu et le grec originaux dans son œuvre (au lieu de la Vulgate latine de Jérôme).

« Certaines personnes disent qu’il n’était pas un grand spécialiste de l’hébreu ou du grec », a déclaré Jonathan Strom, professeur d’histoire de l’Église à Candler. « Mais Luther a été brillant pour développer une sorte de langage pour la Bible, et cela a fonctionné. »

Parmi les personnes influencées par la traduction de Luther, il y avait le réformateur anglais William Tyndale, qui voulait également produire une Bible dans la langue de son peuple. Les efforts de Tyndale ont fini par le conduire au martyre, mais pas avant qu’il ait achevé la traduction qui contribuera à façonner la Bible de Genève utilisée par William Shakespeare, les Pèlerins et les traducteurs de la version King James.

L’impact de Luther se fait sentir lorsque les gens trouvent la Bible dans des mots qu’ils peuvent comprendre.

Nouvelles façons d’adorer

Luther ne s’est pas arrêté aux Écritures. Il a également traduit la messe en latin en langage courant. Cela a influencé à son tour la création du Book of Common Prayer d’Angleterre, que John Wesley adaptera plus tard pour son mouvement méthodiste.

Les méthodistes unis peuvent également remercier Luther d’avoir fait du chant de congrégation une partie régulière du culte, a déclaré le révérend Taylor Burton-Edwards, directeur des ressources de culte au General Board of Ministries and Discipleship.

Le sacerdoce des croyants signifie que la congrégation doit non seulement voir l’ensemble du service, mais aussi participer activement à l’ensemble du service, a déclaré Burton-Edwards.

Luther a également encouragé les chrétiens à prier ensemble lors des services quotidiens, a déclaré Lucy Lind Hogan, Hugh Latimer Elderdice professeur de prédication au séminaire théologique méthodiste uni de Wesley à Washington. Elle enseigne un cours spécial ce semestre intitulé « Luther at 500. »

« Il croyait que se réunir fréquemment pour prier était important pour encourager les gens à se considérer comme faisant partie du sacerdoce de Dieu », a déclaré Hogan. L’amour de Luther pour le chant survit dans les œuvres chorales des compositeurs luthériens Johann Sebastian Bach, George Frideric Handel et Felix Mendelssohn.

L’éducation de masse

La Réforme a bénéficié de l’augmentation de l’alphabétisation qui a commencé dans les années 1440 avec l’invention de la presse à imprimer par Johannes Gutenberg. Cependant, les réformateurs ont encore élargi les possibilités d’alphabétisation et d’éducation. Après tout, si vous voulez comprendre la Bible ou chanter un hymne, vous devez savoir lire. »

« Les protestants ont construit de nouvelles écoles et écrit de nouveaux catéchismes, inaugurant une ère d’éducation laïque », a déclaré Anna M. Johnson, professeur d’histoire de l’Église réformée au séminaire théologique évangélique méthodiste uni Garrett-Evangelical près de Chicago.

Certains chrétiens ont critiqué cet accent mis sur l’éducation théologique par l’apprentissage des livres, sur les rituels, les émotions et les bonnes œuvres, a déclaré Johnson. Le mouvement méthodiste, qui met l’accent sur la sainteté sociale, a contribué à corriger ce déséquilibre.

« Dans le même temps, l’éducation laïque a été une force puissante pour l’engagement des laïcs dans l’église, le progrès économique et la démocratie », a déclaré Johnson.

Rappel de la repentance

Cependant, la Réforme n’était pas seulement une affaire de laïcs habilités et de chœurs joyeux. La révolution et Luther lui-même avaient un côté sombre certain.

D’une part, la Réforme a marqué une scission des confessions avec laquelle les chrétiens vivent encore aujourd’hui. Luther n’avait pas l’intention de former un mouvement dissident, mais une fois que la hiérarchie catholique l’a déclaré hérétique, il s’est opposé avec ferveur à son ancien foyer ecclésiastique et a souvent été en désaccord avec d’autres réformateurs.

Les débats sur la doctrine n’ont pas tardé à éclater en guerres sanglantes qui allaient causer mort et destruction pendant la majeure partie d’un siècle.

Aussi vitriolique que Luther ait été à l’égard des catholiques, il était encore plus impitoyable dans ses écrits ultérieurs à propos de ses voisins juifs. Sa rhétorique antisémite trouvera un écho dans la brutalité de l’Allemagne nazie.

Ström, le professeur de Candler, a déclaré que la célébration de l’anniversaire de la Réforme devrait également être un moment de repentance. « Ce n’est pas seulement : ‘Yay, nous sommes protestants' », a déclaré Strom, qui est luthérien.

Il a suggéré aux chrétiens d’aujourd’hui d’écouter la première proposition des 95 thèses de Luther : « Quand notre Seigneur et Maître Jésus-Christ a dit ‘Repentez-vous’ (Matthieu 4:17), il a voulu que toute la vie des croyants soit une vie de repentance. »

Il a suggéré aux chrétiens d’aujourd’hui d’écouter la première proposition des 95 thèses de Luther : « Quand notre Seigneur et Maître Jésus-Christ a dit ‘Repentez-vous’ (Matthieu 4:17), il a voulu que toute la vie des croyants soit une vie de repentance.

Lady Liberty

Luther s’est attaqué aux structures de pouvoir de son époque lorsqu’il a refusé de se rétracter, même face à l’excommunication et à une possible exécution. Son défi à l’autorité de l’Église a également allumé d’autres soulèvements qu’il n’avait pas anticipés.

Il a dénoncé les paysans qui, inspirés par le zèle réformateur, se sont soulevés contre l’oppression des nobles et des propriétaires terriens.

Cependant, Luther n’a pas pu arrêter les appels à la liberté qui s’étendent de la guerre des paysans aux mouvements de défense des droits de l’homme aujourd’hui. Si les gens croient qu’ils devraient avoir leur mot à dire dans l’église, il n’est pas difficile de croire qu’ils devraient avoir leur mot à dire dans leur gouvernement.

« Lady Liberty a une grande dette envers Martin Luther », a déclaré David Teems, auteur de « Godspeed : Voices of the Reformation », un livre qui vient d’être publié par Abingdon Press et qui cite des écrits de Luther et d’autres réformateurs.

Luther a écrit dans un traité de 1520 : « Est-ce que le pape fait les lois ? Qu’il les fixe lui-même, et qu’il retire ses mains de ma liberté, ou je la prendrai à la dérobée.  » Teems a qualifié Luther de « véritable champion de la conscience »

Inspiré par cet esprit de défi, un pasteur baptiste nommé Michael King aurait décidé de changer son nom et celui de son jeune fils pour adopter celui du réformateur. Le révérend Martin Luther King Jr. a défendu la liberté et la justice à sa manière.

Pour les méthodistes unis, l’impact le plus direct de Luther est peut-être sa défense acharnée de la liberté que les chrétiens ont par la justification par la foi du Christ.

L’écoute de la préface de Luther à Romains a contribué à stimuler le renouveau spirituel de Wesley la nuit du 24 mai 1738.

« Vers neuf heures moins le quart, alors que le leader décrivait le changement que Dieu a opéré dans son cœur par la foi en Christ, j’ai senti mon cœur se réchauffer étrangement », a écrit Wesley dans son journal.  » Je sentais que je faisais confiance au Christ, au Christ seul pour le salut… « 

Avec son cœur chaleureux, Wesley a fondé le mouvement que les méthodistes unis connaissent aujourd’hui, qui n’aurait probablement pas eu lieu sans la Réforme.

*Hahn est un journaliste d’information multimédia pour United Methodist News Service. Contactez-la au (615)742-5470 ou

Pour lire l’article original en anglais, visitez le lien : http://www.umc.org/news-and-media/6-ways-the-reformation-affects-our-world

**Michelle Maldonado est la directrice associée de la communication hispanique/latino à l’IMU. Vous pouvez la joindre au (615) 742-5775 ou par .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *