Les dix derniers jours du Ramadan : la protection du feu

Les dix derniers jours du ramadan sont ceux de la protection du feu

Les dix derniers jours du ramadan sont ceux de la protection du feu

Por: Magda Azzam

Le prophète Mahomet , la paix soit avec lui, a dit :

« Si un musulman termine le Ramadan sans avoir atteint le pardon et le bien, il est un vrai perdant. » (Ibn Hibban et At-Tabarani)

Les dix derniers jours du Ramadan sont très spéciaux pour les musulmans. Ce sont les jours les plus bénis du mois de Ramadan, le mois au cours duquel le Coran a été révélé. Les musulmans croient que, bien que le prophète Mahomet, la paix soit avec lui, se soit vu promettre le paradis, il s’est efforcé, pendant ces dix jours, de pratiquer son culte afin de se rapprocher d’Allah. Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle), l’épouse du Prophète, a dit : « Lorsque les dix derniers jours du Ramadan commençaient, le Prophète serrait sa ceinture et priait toute la nuit, et il avait l’habitude de garder sa famille éveillée pour la prière. » (Bukhari)

Pour les musulmans, les dix derniers jours doivent être utilisés pour parfaire notre jeûne et éviter tout ce qui peut le rompre. C’est le moment de faire plus de charité et de pardonner. C’est aussi le moment de sonder son âme, d’évaluer notre vie, de supplier et de demander le pardon. Cela doit être fait avec sincérité, car si Allah accepte vos supplications, vos mauvaises actions seront effacées.

Le meilleur moment pour le faire est dans la dernière partie de la nuit. Abu Hurayrah a rapporté que le Prophète, paix sur lui, a dit :

« Dans le dernier tiers de la nuit, notre Seigneur, le Très Glorieux, descend au ciel le plus bas et proclame : « Y a-t-il quelqu’un qui me supplie à qui je peux accepter ses supplications ? Y a-t-il quelqu’un qui me demande quelque chose à qui je peux exaucer son désir ? Y a-t-il quelqu’un qui cherche mon pardon à qui je peux pardonner ? » ». (Bukhari et Muslim)

Dans le dernier tiers du Ramadan, il faut lire davantage le Coran et se souvenir constamment d’Allah.

Les dix derniers jours sont également connus pour l’Itekaf (retraite spirituelle). Le Prophète, la paix soit avec lui, faisait l’Itekaf dans la mosquée pendant ces jours, et ne dormait pratiquement pas pendant cette période. L’Ithikaf exige un abandon total à Allah, c’est comme des vacances avec Lui. On passe son temps à adorer Allah, à faire des Salat (prières) supplémentaires, à réciter le Coran, à faire du Dhikr (souvenir d’Allah) et duaa (supplication). Il faut laisser de côté les affaires de ce monde et manger et dormir dans la mosquée. Celui qui n’est pas en mesure de faire Itekaf pendant dix jours, qu’il essaie de le faire pendant moins de temps, même si c’est une nuit ou deux.

La Laylat Al-Qadir a également lieu pendant ces dix jours. Le Prophète (SAWS) a dit :

« Quiconque musulman prie pendant Laylat Al-Qadr avec sincérité et foi, ses mauvaises actions du passé seront pardonnées. »

Le mois de Ramadan est divisé en trois tiers. Le premier est celui de la miséricorde, le deuxième est celui de la taubah et du pardon, et le troisième, les dix derniers jours du Ramadan, est celui de la protection contre le feu. C’est pourquoi le Prophète, paix sur lui, bien que toutes ses fautes éventuelles aient été pardonnées, a augmenté pendant ces dix jours son adoration, surtout la nuit, et ses bonnes actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *