L’ÉQUATEUR REMPORTE LE PRIX  » Champion du paludisme des Amériques « 

L’Équateur est l’un des pays où la tendance à la réduction du paludisme est la plus marquée ces dernières années dans les Amériques. Après avoir atteint des chiffres supérieurs à 100 000 cas au début de la décennie, le pays a signalé 4 986 cas en 2008, soit le nombre de cas le plus bas enregistré au cours de la dernière décennie. Ces dernières années, l’Équateur a maintenu et augmenté le budget consacré aux maladies à contrôle vectoriel, ce qui a permis d’avoir un impact sur ces maladies, avec un succès particulier pour le paludisme.

Le projet PAMAFRO a permis de former des spécialistes des microscopes, de fournir des fournitures telles que des microscopes, des moustiquaires imprégnées d’insecticide et des médicaments antipaludiques, de financer des campagnes d’éducation et de former des animateurs et des responsables communautaires à la prévention, au diagnostic, au traitement et à la surveillance communautaire.

En tant que lauréat du premier prix, il recevra 2 500 dollars de la Fondation panaméricaine pour la santé et l’éducation, ainsi qu’une subvention du département de santé mondiale de l’université George Washington pour soutenir ses activités.

Sample Image

Un autre lauréat du prix est le Dr Mario H. Rodríguez López, de l’Institut national de santé publique du Mexique, pour ses efforts pionniers visant à éliminer le paludisme au Mexique et en Amérique centrale. Le Dr Rodriguez, considéré comme une autorité de premier plan sur les questions de paludisme, a publié plus de 141 articles, quatre livres et 22 chapitres de livres sur le paludisme et des sujets connexes.

Le troisième prix a été décerné à la Division de la santé de la Fondation pour l’éducation et le développement social (Fundación FES Social), en Colombie, qui a passé plus de 18 ans à mener des recherches, à fournir une assistance technique, à surveiller et à développer des interventions de santé publique pour lutter contre le paludisme dans les zones endémiques de Colombie.

Le directeur adjoint de l’OPS, Jon Andrus, a déclaré le 6 novembre lors de la séance de remise des prix à Washington que les trois lauréats méritaient la désignation de champions du paludisme des Amériques. « J’espère qu’en ramenant ces prix dans leurs pays respectifs, les champions serviront d’exemple pour toutes les initiatives de lutte contre le paludisme, non seulement dans leurs pays mais aussi dans toute la région. »

En Amérique latine et dans les Caraïbes, les efforts de lutte contre le paludisme ont permis de réduire la morbidité résultant du paludisme de 50 % au cours de la dernière décennie. Cependant, plus de 280 millions de personnes dans la région vivent encore dans des zones à risque. Certains des experts participant à l’événement ont souligné l’importance de maintenir les efforts de contrôle même si l’impact et l’urgence apparente de la maladie diminuent.

Keith Carter, l’expert principal de l’OPS sur le paludisme, a déclaré qu’il y a de bonnes perspectives pour des gains continus depuis que, lors de la réunion du Conseil directeur de l’OPS du mois dernier, les ministres de la santé des pays de la région se sont engagés à réduire ou à éliminer le paludisme en tant que problème de santé publique d’ici 2015.

Embauche d'image

Plus d’informations Martha Rodriguez 099 00 3226

Plus d’informations Martha Rodriguez 099 00 3226

Plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *