Le prix Nobel français Montagnier voit une manipulation du virus du sida

Le biologiste français Luc Montagnier, prix Nobel de médecine 2008 pour son rôle dans la découverte du virus du sida (VIH), affirme que le coronavirus à l’origine de Covid-19 est une fabrication humaine, œuvre du laboratoire de Wuhan vers lequel pointent d’autres soupçons. Selon Montagnier, il s’agissait d’une fuite accidentelle lors de la recherche d’un vaccin contre le sida.

Le prix Nobel français de 87 ans a déclaré au site médical Pourquoi Docteur ? que le SRAS-CoV-2, l’agent pathogène à l’origine de la crise sanitaire mondiale actuelle, contient certaines séquences identiques à celles du VIH. Selon le prestigieux scientifique, la théorie selon laquelle le coronavirus proviendrait d’un marché d’animaux vivants à Wuhan « est une belle légende, mais elle n’est pas possible ». Montagnier s’appuie sur une étude indienne controversée et une analyse mathématique.

Controverse

Des membres éminents de la communauté scientifique cités par plusieurs médias français ont émis hier de sérieux doutes sur les affirmations de Montagnier, non pas tant pour avoir accusé le laboratoire chinois que pour avoir lié le nouveau coronavirus à celui du sida. Le prix Nobel français a créé la controverse ces dernières années avec ses opinions sur le sida et pour son opposition aux vaccinations obligatoires pour les enfants.

Un autre débat en France, beaucoup plus répandu à la base, porte sur les conditions de la fin de l’enfermement, à partir du 11 mai. Le président Emmanuel Macron a dû reculer devant l’idée que les personnes âgées devront être maintenues en confinement. L’Elysée a précisé qu’il s’agira d’une recommandation, et non d’une obligation, et que le président s’en remet à la responsabilité individuelle de tous les citoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *