Le Néerlandais Max Verstappen remporte le Grand Prix de Malaisie

01.10.2017

Le jeune pilote remporte sa deuxième victoire en tant que pilote de Formule 1, devançant Lewis Hamilton et Daniel Ricciardo. Sebastian Vettel s’est classé quatrième à l’arrivée.

À seulement 20 ans, le Néerlandais Max Verstappen (Toro Rosso) est en train de gagner lentement mais sûrement une place dans l’histoire de la Formule 1. Ce dimanche (10.10.2017), le coureur a remporté le Grand Prix de Malaisie, battant le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) et l’Australien Daniel Ricciardo (Red Bull), arrivé immédiatement derrière le vainqueur. En quatrième position, on retrouve Sebastian Vettel, qui a fait une remontée spectaculaire après être parti dernier sur la grille.

-Hamilton remporte le Grand Prix d’Italie et détrône Vettel

Formule 1 : Hamilton consolide son avance après avoir gagné à Singapour

Verstappen a profité du mauvais rythme de la Mercedes d’Hamilton, qui n’a pas pu défendre la « pole » à Sepang et a abandonné la position de tête au quatrième tour. Le Finlandais Kimi Raikkonen, qui avait pris la deuxième place lors des qualifications, n’a pas pu prendre le départ de la course en raison d’un nouveau problème de moteur de Ferrari. L’équipe italienne a toutefois pu limiter les dégâts dans un week-end à oublier grâce à la quatrième place de Vettel.

Malgré la forte remontée de Vettel, Hamilton a réussi à étendre son avance sur le pilote Ferrari au championnat de 28 à 34 points. À cinq courses de la fin, Hamilton compte 281 points contre 247 pour Vettel et 222 pour le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) et se rapproche de son quatrième titre mondial. Bien que le Britannique préfère réduire les attentes.

Hamilton, qui sortait de trois victoires consécutives, s’est dit heureux de sa deuxième place et a félicité Verstappen. Il a également réaffirmé qu' »il y a encore cinq courses à disputer » et que le rival de Ferrari, Sebastian Vettel, a une chance de conserver le championnat. « Aujourd’hui, c’était une grande course pour nous, mais nous devons continuer à travailler », a-t-il souligné.

Verstappen, quant à lui, a célébré sa deuxième victoire en Formule 1 (sa première a eu lieu en 2016 en Espagne) avec un mélange d’incrédulité et de joie. Visiblement épuisé par l’effort, le pilote Toro Rosso a déclaré se sentir « très bien dès le départ » sur le circuit de Sepang. « J’ai vu que Lewis souffrait un peu plus, alors j’ai essayé. J’ai pu faire ma propre course. C’est incroyable de pouvoir gagner », a-t-il déclaré.

DZC (EFE, dpa)

.

Du champion du monde au retraité de la Formule 1
D’un adieu au sommet

« J’ai atteint le sommet ! » C’est ce qu’a écrit Nico Rosberg lorsqu’il a annoncé de manière surprenante sa retraite à ses fans sur Facebook, cinq jours seulement après avoir remporté le titre mondial de Formule 1. « J’ai atteint le sommet, et ça fait du bien. » Le joueur de 31 ans a annoncé ce 2 décembre 2016 qu’il quittait la Formule 1, mais n’a pas encore commenté ses projets pour l’avenir.

.

De champion du monde à retraité de la Formule 1
Atteindre la ligne d’arrivée
Nico Rosberg l’a fait. Après une compétition acharnée pour le titre contre le Britannique Lewis Hamilton, il a finalement réussi à devenir champion du monde lors de sa onzième saison. 34 ans après la victoire de son père, Rosberg remporte le deuxième titre mondial de sa famille.

Du champion du monde au retraité de la Formule 1
Div>

Tradition familiale
Depuis qu’il est enfant, Nico Rosberg voyage avec ses parents, Keke (à gauche) et Sina (à droite), de course en course. En 1982, deux ans et demi avant sa naissance, son père Keke devient champion du monde de Formule 1. À l’âge de six ans, Nico monte pour la première fois dans un kart. Trois ans plus tard, il obtient sa première voiture personnelle.

Du champion du monde au retraité de la Formule 1
« Au revoir » et « bonjour »

En octobre 1995, le Finlandais Keke Rosberg dispute sa dernière course en tant que pilote actif pour Opel. Son fils finlandais-allemand, Nico, l’accompagne sur le tour d’honneur. Un an plus tard, le jeune homme débute sa carrière en sport automobile dans divers championnats de karting.

De champion du monde à retraité de la Formule 1
Meilleurs amis

Deux jeunes hommes, une grande passion : le sport automobile. Tout commence par une course de karting, où Nico Rosberg (à droite) rencontre pour la première fois celui qui deviendra plus tard son plus grand rival, Lewis Hamilton (à gauche). Les deux conducteurs deviennent amis.

D’un champion du monde à un retraité de la Formule 1
D’une équipe à l’autre

Les jeunes deviennent des collègues. En 2000 et 2001, ils pilotent pour la même équipe de karting. En 2005, Rosberg remporte le GP2, la course pour les jeunes talents de la Formule 1. Un an plus tard, Hamilton remporte la victoire.

Du champion du monde au retraité de la Formule 1
Débuts brillants
En mars 2006, Nico Rosberg participe à sa première course de Formule 1 et fait sensation : lors d’une course spectaculaire à Bahreïn, il termine septième, récoltant ses premiers points. Il enregistre également le tour le plus rapide.

De champion du monde à retraité de la Formule 1
Collègue de Schumacher
En 2009, la nouvelle tombe : Rosberg (à droite) va rejoindre l’équipe Mercedes Flèche d’argent. Cependant, le septuple champion du monde Michael Schumacher (à gauche) attire toute l’attention des médias. Rosberg, cependant, est le meilleur pilote et dans les saisons suivantes, il gagne sur le plan sportif.

D’un champion du monde à un retraité de la Formule 1
La première victoire
Une longue période s’est écoulée avant que le moment n’arrive : à Shanghai, Nico Rosberg triomphe pour la première fois dans un Grand Prix, le 15 avril 2012. Rosberg a commenté : « Gagner à la Flèche d’argent est fou ». C’était également le premier triomphe de Mercedes en Formule 1 depuis 56 ans.

Du champion du monde au retraité de la Formule 1
Les rivaux
Après Schumacher, Lewis Hamilton est devenu le coéquipier de Rosberg en 2013. Petit à petit, les vieux amis sont devenus des rivaux. À trois reprises, Hamilton s’est imposé à la fin de la saison et a remporté le championnat du monde deux fois de suite.

D’un champion du monde à un retraité de la Formule 1
Le duel des flèches d’argent

Le duel entre Rosberg et Hamilton a été difficile. En 2014, ils avaient déjà eu un accrochage lors du Grand Prix de Belgique. Et en 2016, ils sont même entrés en collision à deux reprises : à Barcelone (photo) et lors du Grand Prix d’Autriche.

De champion du monde à retraité de la Formule 1
Un père de famille

Nico Rosberg a épousé Vivian Sibold, sa petite amie de longue date, en 2014. Les deux ont eu une fille. « C’est une expérience merveilleuse. Peut-être que cela influence mon sentiment de bonheur », a déclaré Rosberg. Et peut-être que cela a également été un facteur dans la décision qu’il a maintenant annoncée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *