L’amour, c’est de l’action, pas de l’émotion

C’est vrai les gens du numérique, si vous ne « ressentez » pas l’amour ne paniquez pas, car l’amour, c’est de l’action, pas de l’émotion.

Partons de l’exemple le plus clair : nos parents. Pensez-vous que papa se sent motivé pour acheter votre liste de fournitures après vos crises de colère et vos caprices ? Il ne se sent probablement pas motivé (sentiment=émotion) mais il le fait parce qu’il vous aime.

Est-ce qu’une action montre de l’amour même s’il n’y a pas d’émotion impliquée ? Oui, c’est possible, et il faut aussi dire qu’il n’y a pas d’absence d’émotion, nous ne sommes pas si polarisés. Nous vivons dans une société qui nous motive désormais aux sens. Lunettes 3D, réalité augmentée, téléphones dont l’écran reconnaît nos pouces, traitements capillaires pour se sentir plus lisse et plus soyeux, on veut tout nous vendre pour l’émotion, mais c’est un danger de vivre ainsi, car lorsque les émotions dictent notre vie, on marche sur une corde raide.

Je dois l’avouer, j’aime dormir. Il y a des jours où je n’ai pas envie d’aller quelque part. Mon désir est de rester sous les couvertures, au chaud, à profiter du matin, mais si mes émotions dictaient ma vie quotidienne, j’aurais des problèmes. Mes décisions doivent être fondées sur des convictions et des motivations claires, et non sur des émotions.

Les petits amis et les couples mari et femme sont terrifiés lorsqu’ils ne se sentent « plus les mêmes ». Une fois, j’ai conseillé quelqu’un en lui disant : « Tu ferais mieux de ne plus ressentir la même chose, car lorsque les papillons cessent de voler, c’est le moment précis pour aimer ». L’amour ? « Mais si je ne ressens rien, je n’aime pas ». Faux. Il y a des sentiments et des émotions attachés à chaque conviction, mais l’amour va au-delà, c’est une action et une décision.

La Bible elle-même le présente. Le verset le plus répété pour les récompenses dans les églises, Jean 3:16, souligne quelque chose de clé

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique… »

La décision d’aimer conduit à la décision d’agir. Sinon, ce serait

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a ressenti beaucoup d’amour pour le monde… »

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a beaucoup pensé au monde… »

Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a aimé le monde… » Plop.

Quand on décide d’aimer, on fait un pas, c’est un acte qui le montre. Parfois, vous n’aurez pas envie de le faire, parfois les émotions vous diront de faire le contraire, mais n’oubliez pas que l’amour est une action, et non une émotion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *