Irrégularités dans le processus d’appel d’offres de luminaires : le ministère de l’Énergie porte plainte – Électricité

Le sous-secrétaire à l’Énergie Francisco Lopez, a déposé une plainte « contre tous ceux qui sont responsables des éventuels délits de corruption, de concussion et d’enrichissement illicite ».La plainte susmentionnée a été déposée devant le septième tribunal de garantie de Santiago. Elle porte sur l’augmentation considérable des actifs d’un ancien fonctionnaire du ministère de l’Énergie, ainsi que sur la modification de paramètres techniques dans les conditions d’appel d’offres pour le remplacement de l’éclairage public, des faits qui ont été mis en lumière après les différentes mesures d’enquête décrétées par le sous-secrétaire Lopez, et qui pourraient être liés aux processus d’appel d’offres frauduleux qui ont eu lieu dans plusieurs municipalités du pays.Du ministère a commenté qu’ils ont mis l’arrière-plan dans les mains de toutes les institutions pertinentes, et a pris l’engagement de rendre compte de tout arrière-plan qui peut contribuer à la clarification des faits et la punition des responsables.Conformément à eux, il a établi une collaboration active et la livraison de l’information aux institutions externes suivantes:

  1. La livraison volontaire de tous les arrière-plan disponibles au ministère public.
  2. Bureau à la Commission de vérification interne Gouvernement général demandant l’audit.
  3. Soumission au contrôleur général de la République en fournissant toutes les informations disponibles.
  4. Rapport à l’unité d’analyse financière des opérations suspectes.
  5. Soumission des informations de base au Conseil de défense de l’État pour l’évaluation des actions légales.
  6. Soumission des informations de base au Conseil de défense de l’État pour l’évaluation des actions légales.

En outre, des mesures concrètes ont été prises au sein de l’institution pour enquêter de manière approfondie sur l’éventuelle implication inappropriée d’un fonctionnaire dans ces événements :

  1. Résumé administratif des fonctionnaires qui ont pu s’engager dans des actions inappropriées.
  2. Audit interne.
  3. Nomination d’un comité d’enquête interne.
  4. Rédaction d’une instruction pour le traitement des soumissions de demandes d’évaluation technique des projets d’amélioration et/ou de remplacement massif de l’éclairage public.
  5. Le conseil d’administration de l’Agence pour la durabilité énergétique a décidé de commander un audit externe.
  6. Révision des processus de « conformité » et de prévention de la criminalité pour mettre en œuvre des contrôles plus nombreux et plus efficaces.
  7. Révision des processus de « conformité » et de prévention de la criminalité pour mettre en œuvre des contrôles plus nombreux et plus efficaces.
  8. Révision des processus de « conformité » et de prévention de la criminalité pour mettre en œuvre des contrôles plus nombreux et plus efficaces.
  9. Processus de mise en œuvre de la dénonciation anonyme de toute irrégularité dans laquelle tout professionnel du sous-secrétariat de l’énergie est impliqué.
  10. Restructuration interne de l’équipe en charge des questions d’éclairage public le temps que les faits soient clarifiés.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *