Enchiladas mineras : le plat du centre du Mexique (et comment les préparer)

Il existe plusieurs points communs entre les États du centre de la République mexicaine ; la richesse culturelle, les progrès de l’industrie et la merveilleuse cuisine régionale en sont quelques indices. Lorsqu’il est temps de passer à table, les enchiladas mineras apparaissent, intégrant tout ce qui précède dans un délicieux antojito.

Tortillas trempées dans une sauce au piment de guajillo et légèrement frites ; puis, une garniture modifiable selon les lieux. Pour couronner le tout, de la crème ranch, du fromage frais, des pommes de terre bouillies en dés, des carottes en rondelles et, si vous êtes vraiment chanceux, des cornes de porc marinées.

La nourriture des travailleurs, les enchiladas minières

À l’époque coloniale, les Espagnols de la péninsule décident d’installer dans le Bajío l’une des activités économiques les plus importantes de la Nouvelle Espagne : l’exploitation minière. De l’argent, du quartz, de l’or, du cuivre et plus de 10 autres minéraux ont été découverts dans les sous-sols de Guanajuato, Querétaro, Zacatecas, Aguascalientes et San Luis Potosí.

L’origine des enchiladas minières serait la ville de Guanajuato, où les femmes des ouvriers les préparaient pour le déjeuner à l’extérieur des lieux de travail.

La tradition a été étendue et tropicalisée à chaque région par la route de l’argent ou Camino Real, qui était la route des minéraux vers Mexico et qui commençait à Ciudad Juarez en passant par des villes comme Parral, Real de Catorce et Queretaro.

Ce ne sont pas des enchiladas ordinaires car la tortilla n’est pas trempée dans la sauce mais cela se fait avant la cuisson.

L’ingrédient principal et commun est le piment guajillo, avec lequel on fait le fond par lequel on passe chaque tortilla pour ensuite la faire suer quelques secondes dans un peu d’huile bouillante.

On pourrait écrire un traité sur les garnitures : San Luis Potosí utilise des pommes de terre et d’autres légumes, Querétaro utilise du quesito frais, et dans certains coins de Zacatecas et Aguascalientes, on ajoute du porc. La polyvalence est la norme qui se consomme en un seul plat et représente toute une région du Mexique.

Quelques variations selon leur région

Lorsque la recette quitte la zone minière et s’intègre au paysage d’agave de Los Altos de Jalisco, les interprétations des enchiladas mineras s’estompent dans l’arôme et la profondeur des marinades pour donner un plat beaucoup plus bouillonant. Ici, ils sont également remplis de poulet et garnis de laitue râpée, de queso fresco et de crema de rancho.

San Luis Potosí a sa propre version et ici, ils sont appelés tacos de camila. Ils suivent le même principe : saupoudrer la tortilla de sauce guajillo froide, la faire frire un peu puis la faire mijoter avec des pommes de terre et des carottes bouillies. La cerise sur le gâteau est la touche acidulée des cornes de porc marinées qui couronnent une commande.

À Aguascalientes, une assiette d’enchiladas mineras au piment guajillo est tout aussi appréciée qu’une autre au piment ancho. Bien que la sauce devienne un peu plus foncée, la magie est assez similaire.

Une recette à essayer à la maison

Bien que les voyages dans le Bajío soient toujours enrichissants pour ses paysages, sa nourriture et la chaleur de ses habitants, vous n’avez pas besoin d’aller si loin pour essayer les enchiladas mineras.

  • Sel et poivre au goût
  • Pour la garniture

      • 1 pomme de terre
      • 2 carottes
      • Crème
      • 1/4 de laitue. romaine hachée
      • Fromage frais râpé
      • Aguacate au goût

      Procédure

      1. Préparez la sauce : Hydratez les piments dans de l’eau bouillante et retirez les veines, les graines et les queues.
      2. Mélangez avec l’oignon et l’ail avec l’eau, le sel et le poivre.
      3. Dans une casserole, faites chauffer deux cuillères à soupe d’huile ou de saindoux et faites-y revenir la sauce. Lorsqu’il change de couleur, éteignez le feu et laissez refroidir.
      4. D’autre part, faites cuire les pommes de terre et les carottes de la garniture dans de l’eau bouillante jusqu’à ce que, lorsque vous plantez un couteau au centre de chacune, il en ressorte facilement. Laissez refroidir et coupez en cubes. Réserver.
      5. Faire les enchiladas : chauffer une large poêle à frire avec suffisamment d’huile ou de saindoux pour couvrir la surface.
      6. Plonger les tortillas une par une dans la sauce guajillo froide et les faire frire pendant 10 secondes de chaque côté. Égoutter sur du papier absorbant et mettre de côté.
      7. Remplir de queso fresco émietté ou râpé et plier ou envelopper. En servir trois par portion.
      8. Garnir avec les cubes de pommes de terre, la carotte, la crème, plus de fromage râpé et la laitue hachée.

      .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *