Émeutes et massacres de Memphis (39e Congrès, 1re session, rapport n° 101)

Première édition. Relié en toile de l’éditeur. Dos renouvelé. 394 pages ; 23 cm. Pages propres et non marquées. « Présenté par l’honorable G. Twichell à la ville de Brookline ». Plaque de bibliothèque de Brookline. Le député américain Ginery Twichell (1811 – 1883) a servi en tant que député républicain du Massachusetts dans les quarantième, quarante et unième et quarante-deuxième congrès (4 mars 1867 – 3 mars 1873). « Les 1er et 2 mai 1866, Memphis a connu la pire émeute raciale de son histoire. Quelque quarante-six Afro-Américains et deux Blancs sont morts au cours de l’émeute. Une commission mixte du Congrès fait état de soixante-quinze personnes blessées, cent personnes volées, cinq femmes violées, quatre-vingt-onze maisons incendiées, quatre églises et huit écoles brûlées et détruites, et dix-sept mille dollars de biens fédéraux détruits. Des centaines de Noirs ont été emprisonnés et presque tous les autres affranchis ont fui la ville jusqu’à la fin des troubles. Pendant deux jours, des foules blanches, parmi lesquelles des policiers, des pompiers et quelques hommes d’affaires, attaquèrent les camps et les quartiers des affranchis.  » -Ency. Tenn. La plupart des violences sont commises par des travailleurs irlandais de classe inférieure qui n’apprécient pas les hommes noirs nouvellement libérés. L’un des résultats de l’émeute de Memphis fut le mouvement du Congrès vers une reconstruction radicale. Les républicains radicaux adoptent une loi sur les droits civils et le quatorzième amendement, qui garantit aux anciens esclaves la citoyenneté, une protection égale des lois et une procédure régulière. Le Tennessee est contraint de ratifier le quatorzième amendement avant d’être autorisé à réintégrer l’Union (juillet 1866). Paradoxalement, les anciens esclaves sont devenus des citoyens, des électeurs et des élus en partie grâce aux lois de reconstruction adoptées en réponse aux émeutes raciales de Memphis. Références : Bobby L. Lovett,  » Memphis Race Riot of 1866 « , Tennessee Encyclopedia. Société historique du Tennessee, 2017. Holmes, Jack D. L. « Les causes sous-jacentes de l’émeute raciale de Memphis de 1866 ». Tennessee Historical Quarterly, vol. 17, no. 3, 1958, pp. 195â 221. N° de ref. de la librería 1906120033

Hacer una pregunta a la librería

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *