EEOC AND MARTIN MARIETTA (LOCKHEED MARTIN) SETTLE MAJOR CLASS ACTION LAWSUIT

Les États-Unis. Equal Employment Opportunity Commission

 FOR IMMEDIATE RELEASE CONTACT: Claire Gonzales November 21, 1996 Reginald Welch (202) 663-4900 TDD: (202) 663-4494 Donna L. Harper (303) 866-1376 Frank Lopez (303) 866-1326 TDD: (303) 866-1950 

Communiqué de presse
11-21-96

DENVER — L’U.S. Equal Employment Opportunity Commission (EEOC) et Martin Marietta Corporation, maintenant Lockheed Martin, ont accepté de régler un procès intenté en vertu de l’Age Discrimination in Employment Act (ADEA). Le juge Wiley Y. Daniel, du tribunal de district des États-Unis, a donné aujourd’hui son approbation préliminaire au règlement qui prévoit 13 millions de dollars en arriérés de paiement et 450 emplois pour les employés licenciés qui ont été touchés par la discrimination fondée sur l’âge.

Lors d’une conférence de presse ici pour annoncer le règlement, le président de l’EEOC, Gilbert F. Casellas, a déclaré : « Ce règlement souligne l’engagement de l’EEOC à faire respecter les droits à l’emploi des travailleurs âgés et à assurer la non-discrimination dans les pratiques de licenciement et de réduction des effectifs des entreprises. » Le président a également salué le recours à la médiation pour résoudre les problèmes de partialité contenus dans le procès intenté par l’agence. « L’EEOC s’engage à utiliser des techniques de médiation lorsque cela est approprié et faisable », a-t-il déclaré.

La plainte de l’EEOC, déposée initialement en mai 1994, affirmait que Martin ciblait ses employés âgés de 40 ans et plus pour une série de licenciements massifs et de départs à la retraite forcés sur une période de cinq ans. Selon les termes de l’accord, qui se présente sous la forme d’une proposition de décret de consentement, Martin versera 13 millions de dollars à environ 2 000 anciens employés qui ont été licenciés entre le 1er janvier 1990 et le 31 décembre 1994 d’emplois non syndiqués dans le groupe Astronautique de Martin. Des paiements seront également versés aux anciens travailleurs concernés de l’organisation Information and Communications System du Information Systems Group de la société travaillant dans le Colorado. La plupart des bénéficiaires travaillaient dans le Colorado.

En outre, le règlement prévoit que Martin réembauchera au moins 450 travailleurs âgés qui ont été licenciés au cours de ces années. Quelque 204 employés plus âgés licenciés avaient déjà été réembauchés par Martin au début du mois d’août 1996.

Martin a également accepté de fournir des services de reclassement gratuits pendant deux ans à chaque ancien employé du groupe qui remplit un formulaire de demande notifiant à la société son intérêt pour ces services. En outre, l’entreprise paiera un maximum de deux cours par semestre et jusqu’à huit cours par membre du groupe qui participe au règlement. Les cours seront offerts à l’Institut du soir de l’entreprise, et comprendront des cours de niveau universitaire. Un grand nombre de ces cours devraient être particulièrement utiles pour améliorer les compétences en ingénierie et en informatique des personnes qui souhaitent se présenter aux futurs postes vacants. Des dispositions sont également prévues pour former à nouveau les cadres à la prise de décisions non discriminatoires, notamment en matière de réduction des effectifs. La Commission surveillera le respect des conditions de l’accord pendant cinq ans.

Le conseiller général de l’EEOC, C. Gregory Stewart, a déclaré que l’accord signifie que « des employés de valeur sont réemployés ou recyclés » par Martin. « Mais le meilleur de tous », a-t-il ajouté, « l’évitement d’un long procès a fait une réelle différence dans la vie des vraies personnes derrière les accusations qui ont conduit au décret de consentement d’aujourd’hui. »

Le juge Daniel a fixé au 5 mars 1997 la date de l’audience finale sur le décret.

En plus de l’application de l’ADEA, l’EEOC applique le titre VII de la loi sur les droits civils de 1964, qui interdit la discrimination dans l’emploi fondée sur la race, la couleur, la religion, le sexe ou l’origine nationale ; la loi sur l’égalité des salaires ; le titre I de la loi sur les Américains handicapés, qui interdit la discrimination dans l’emploi à l’égard des personnes handicapées dans le secteur privé et les gouvernements des États et des collectivités locales ; les interdictions de discrimination touchant les personnes handicapées dans le gouvernement fédéral ; et les sections de la loi sur les droits civils de 1991.

Cette page a été modifiée pour la dernière fois le 15 janvier 1997.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *