Dispositifs d’assistance médicale : types et exemples

Qu’ont en commun les personnes suivantes ?

  • Un garçon de 10 ans en béquilles suit le reste de ses camarades de classe à la sortie de l’école. Il regrette de ne pas s’être cassé la jambe.
  • Une grand-mère de 60 ans prend sa loupe pour lire le journal avec sa tasse de café du matin.
  • Un homme de 55 ans utilise un « reacher » et une « chaussette » pour l’aider à s’habiller pour le travail et ce, depuis qu’il a subi une prothèse de hanche.
  • Une mère de 24 ans est dans la cuisine lorsqu’une lumière clignotante l’avertit que son bébé pleure dans la chambre d’enfant.

La réponse est révélée dans la leçon.

Qu’est-ce qu’un dispositif d’assistance médicale ?

Un dispositif d’assistance médicale est tout outil ou pièce d’équipement qui aide une personne à accomplir les activités normales de la vie quotidienne (AVQ), par exemple se déplacer, voir, entendre, parler/communiquer, manger, s’habiller. Les plus connus sont les béquilles, les cannes, les déambulateurs, les lunettes et les appareils auditifs. Cependant, la liste est bien plus longue.

Qui bénéficiera le plus d’un appareil médical d’assistance ?

Lorsqu’une personne souffre d’une affection qui limite sa capacité à effectuer les AVQ, l’utilisation d’un appareil d’assistance peut améliorer sa qualité de vie et son sentiment d’indépendance. Un appareil d’assistance de qualité permettra aux personnes souffrant d’un handicap temporaire ou permanent de vivre en toute sécurité et d’accomplir les AVQ plus facilement. Sans ces appareils, de nombreuses personnes ne pourraient pas vivre seules.

La déficience auditive

Une personne souffrant d’une déficience auditive a des difficultés à entendre ou n’entend pas du tout. Les déficiences auditives entraînent souvent des difficultés de communication. Les aides techniques peuvent aider une personne malentendante à entendre et à comprendre plus clairement ce qui est dit. Les appareils d’assistance numériques et sans fil qui aident les personnes à communiquer et à participer plus pleinement à leur vie quotidienne comprennent :

    • Les appareils d’aide à l’écoute (ALD). Ils amplifient les sons que la personne veut entendre, surtout lorsqu’il y a beaucoup de bruit de fond. Les ALD peuvent être utilisés avec un appareil auditif ou un implant cochléaire.
    • Les dispositifs de communication améliorée et alternative (CAA) aident les personnes qui ont des difficultés à communiquer à s’exprimer. Ces dispositifs peuvent aller d’un simple tableau d’images à un programme informatique qui synthétise la parole à partir du texte.
    • Dispositifs d’alerte. Ils se connectent à une sonnette, un téléphone ou une alarme et émettent un son fort, une lumière clignotante ou une vibration pour faire savoir à une personne malentendante que quelque chose se passe. Les horloges spécialisées et les systèmes d’alarme de réveil permettent à une personne de choisir de se réveiller avec des lumières clignotantes, des klaxons ou une légère secousse.

Un signal d’alerte visuel peut surveiller une variété de sons domestiques. Lorsque le téléphone sonne, le signal d’alerte visuel vibre ou fait clignoter une lumière pour informer la personne de ce qui se passe. Des récepteurs à distance peuvent être placés dans la maison pour alerter la personne depuis n’importe quelle pièce de la maison. Des pagers portables vibrants peuvent indiquer aux parents et aux soignants quand un bébé pleure. Certains appareils de surveillance des bébés peuvent analyser les pleurs d’un bébé et éclairer une image pour indiquer si le bébé a l’air d’avoir faim, de s’ennuyer ou de dormir.

De même, le sous-titrage (mots en bas de l’écran) permet aux malentendants de profiter des films et des émissions de télévision.

Handicap physique

Une personne ayant un handicap physique peut :

    • être incapable de bouger certaines parties du corps
    • avoir des difficultés à marcher et/ou perdre l’équilibre
    • avoir un temps de réponse lent
    • avoir un contrôle limité de la motricité fine ou globale

    Selon le problème exact, il y aura probablement un appareil d’assistance pour aider. Les personnes souffrant d’un handicap physique peuvent utiliser des cannes, des béquilles, des déambulateurs, des appareils d’entraînement à la marche, des fauteuils roulants et des scooters pour se déplacer. Des dispositifs tels que des bancs de bain, des chaises de douche, des bancs de transfert pour la baignoire, des douches à main et des barres d’appui peuvent aider à prendre un bain. Ajoutez les lunettes, les chaussettes, les crochets de fermeture éclair, les piluliers, et la liste des dispositifs est en fait un peu écrasante. Heureusement, il existe des professionnels de la santé qui peuvent aider à faire le tri et formuler des recommandations sur ce qui peut être nécessaire dans une situation spécifique. Il existe également des dispositifs destinés à aider les personnes qui ont besoin d’aide pour se tenir debout, notamment le cadre debout, le fauteuil roulant debout et le cadre debout actif. D’autres dispositifs aident une personne à s’asseoir confortablement et en toute sécurité, notamment les sièges à circulation d’air et les sièges thérapeutiques.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *