Des millions de personnes au Texas désormais privées d’eau après des pannes dues au blizzard

Des millions de personnes au Texas souffrent de pannes d’eau après qu’une tempête hivernale meurtrière ait frappé l’État, provoquant la rupture de tuyaux et bloquant les stations d’épuration. Les services ont été interrompus et les réserves d’eau sont contaminées.

Les autorités du Texas ont ordonné à sept millions de personnes, soit un quart des habitants du deuxième État le plus peuplé du pays, de faire bouillir l’eau du robinet avant de la boire, en raison des dommages subis par les infrastructures et des canalisations gelées après plusieurs jours de températures basses record.

Pour des raisons de sécurité et d’économie d’eau et d’énergie, les avis actuels d’ébullition de l’eau vous obligent à effectuer différemment de nombreuses activités essentielles et domestiques. Veuillez prendre les mesures indiquées dans l’infographie ci-dessous.
Pour des conseils généraux sur les avis d’ébullition de l’eau et des mesures de sécurité du @CDCgov, rendez-vous sur : https://t.co/K0qIFZkrP4 pic.twitter.com/DnzHVbXYWR

– Texas DSHS (@TexasDSHS) 18 février 2021

Avant la panne d’eau, les tempêtes hivernales ont provoqué des pannes de courant généralisées en raison des dommages subis par le réseau électrique et les centrales de l’État, laissant des millions de personnes sans électricité pendant plusieurs jours.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a déclaré jeudi que toutes les centrales électriques de l’État étaient de nouveau opérationnelles, mais des centaines de milliers de foyers sont toujours privés d’électricité en raison de lignes coupées et d’autres problèmes causés par la vague de froid et la violente tempête hivernale. Plus de 13 millions de Texans sont toujours privés d’eau.

Les hôpitaux d’Austin et de Houston ont dû faire face à des perturbations de l’approvisionnement en eau. « Nous travaillons avec nos fournisseurs pour assurer l’approvisionnement en eau nécessaire à nos patients, à notre personnel et au fonctionnement de l’hôpital », a déclaré David Huffstutler, PDG de l’hôpital St David’s HealthCare d’Austin, dans un communiqué.

« Nous avons commencé à compléter notre inventaire d’eau sur place la semaine dernière et les fournitures continuent d’arriver », a écrit Mme Huffstutler. « Nous continuons à travailler avec la mairie d’Austin pour résoudre la panne d’approvisionnement, mais ils n’ont pas été en mesure de résoudre le problème du système lié au service et à la pression de l’eau de notre hôpital. »

Austin Water a indiqué qu’elle était parvenue à stabiliser ses stations de traitement d’eau mercredi, mais qu’elle était toujours confrontée à des « difficultés importantes » pour rétablir l’approvisionnement de ses clients.

Hôpitaux sans eau

« Les deux derniers jours ont été fous….. Nous avons eu une inondation ; les tuyaux ont éclaté sur un patient et nous avons dû le déplacer ; heureusement, tout le monde était de bonne humeur », raconte Angelica Baton, infirmière en soins intensifs au Texas Medical Center de Houston. « Je suis sûre que tout le monde vit son propre enfer, mais nous avons certainement des moments difficiles », dit-elle. Elle se préoccupe surtout des patients qui ont besoin de dialyses. « Comment on est censé faire ça quand il n’y a pas d’eau ? ».

Un employé du Woman’s Hospital of Texas, à Houston, raconte que mercredi matin, l’ensemble du personnel a reçu le SMS suivant : « A tous : nous sommes en statut d’urgence d’économie d’eau à compter de maintenant. Il n’y a pas d’eau dans toute la ville. Ne tirez pas la chasse d’eau et n’effectuez aucune procédure non urgente. »

L’employé, qui a demandé à rester anonyme, dit avoir ressenti une « inquiétude supplémentaire » lorsqu’il a reçu le message texte. « Nous étions déjà dépassés par le fait de devoir travailler au milieu d’une tempête de verglas et loin de notre famille, plus la pandémie… et maintenant nous devons aussi nous soucier de conserver l’eau au cas où le pire scénario se produirait. »

Le Guardian a tenté de contacter des responsables du Texas Medical Center à Houston et du Woman’s Hospital of Texas à Houston.

La pression de l’eau a baissé dans tout l’État. Selon Toby Baker, directeur exécutif de la Commission texane de la qualité de l’environnement, de nombreux habitants laissent couler leur robinet dans l’espoir d’empêcher les canalisations de geler. Le gouverneur Abbott a demandé aux voisins de fermer le robinet de leur maison, si possible, afin de garantir la pression dans les systèmes municipaux et d’éviter que d’autres tuyaux n’éclatent.

La neige comme solution

Dans sa 19e semaine de grossesse, Lisa Gerow aide son mari à pelleter la neige depuis que leur maison de San Antonio a manqué d’eau mardi soir. Au début, le processus a été lent car la neige collectée ne suffisait pas à tirer la chasse d’eau une seule fois, mais jeudi, ils avaient une baignoire pleine dans une pièce grâce à la neige fondue.

« Nous sommes comme les anciens pionniers, qui partent ramasser la neige dans le froid de la nuit », dit Gerow. « Comparé aux autres, le nôtre n’a pas été si mauvais. »

Gerow et son mari utilisent de l’eau en bouteille pour se brosser les dents et se laver les mains, ainsi que pour abreuver leur chien. Ils ont un stock d’eau gazeuse et de différents parfums à boire. La dernière fois qu’ils ont pris une douche, c’était lundi soir avant de se coucher.

« Honnêtement, je suis reconnaissante de passer par là pendant la grossesse et non avec un nouveau-né en essayant de le garder au chaud », dit Gerow. « Avec le truc de l’eau pour faire du lait en poudre et toutes les autres choses dont je ne sais même pas encore que je vais avoir besoin ».

Audrey Hartman, une voisine d’Austin, pense qu’elle est encore légère grâce à sa proximité avec un hôpital. Mais mercredi matin, les tuyaux de sa maison ont éclaté. « Ma femme et moi étions au lit, nous nous sommes réveillés et nous pouvions entendre l’eau couler », dit-elle. En prévision de ce moment, elle avait rempli toutes les bouteilles d’eau à sa portée, une prévoyance pour laquelle elle s’estime aujourd’hui heureuse. « Je suis assez en colère, mais à cause de ce qui arrive aux autres. Je suis indignée par la situation générale au Texas », dit-elle.

Les conditions météorologiques ont perturbé l’approvisionnement en eau dans d’autres villes du sud, notamment à La Nouvelle-Orléans et à Shreveport, en Louisiane. Selon la chaîne de télévision KSLA de Shreveport, les camions de pompiers de la ville ont apporté de l’eau à plusieurs hôpitaux et des bouteilles d’eau sont distribuées aux patients et au personnel.

Pendant ce temps, des milliers de Texans doivent faire face à des dégâts des eaux dans leurs maisons. Nelson Garcia a vu des tuyaux éclater dans sa maison de Houston mardi, inondant presque toutes les pièces. « J’ai vu de l’eau sortir du plafond – j’ai fermé le robinet d’arrêt mais il y avait déjà beaucoup de dégâts….. Sans regarder de trop près, j’ai déjà trouvé une dizaine de trous dans les tuyaux de cuivre », dit-il.

Garcia a pensé à évacuer l’eau de la maison à l’aide d’une machine de sa société de nettoyage de tapis, mais avant qu’il ne puisse commencer, l’électricité a été coupée. Il s’est installé avec sa femme et ses trois enfants dans la maison d’un ami de la famille. Ils sont convaincus que l’assurance couvrira les dommages. « Un ami qui fait du remodelage m’a dit que je vais facilement avoir des réparations d’une valeur de 20 000 dollars, et je n’ai pas cet argent en banque ».

Katie Liu et Carl Nunziato dormaient chez des amis depuis que leur maison d’Austin a perdu le courant dimanche soir. Lorsqu’ils sont allés vérifier leur maison mercredi, le courant est revenu, les lumières se sont allumées et deux tuyaux ont éclaté.

L’inondation se trouvait sous la maison, et dans un magasin de bricolage ouvert, ils ont pu acheter du matériel pour la réparer. « Ce n’était pas amusant, mais nous l’avons fait », dit Nunziato.

Les rayons de Natural Grocers à Austin. Il n’y a pratiquement pas d’eau, et les conserves s’épuisent rapidement. Mais les gens font toujours la queue devant la porte, attendant sous une neige fraîche de pouvoir attraper ce qu’ils peuvent avant qu’il n’y en ait plus. pic.twitter.com/ugFlq4PG3p

– Alexandra Villarreal (@allyevillarreal) 18 février 2021

Avec le garde-manger épuisé après des jours de partage avec les autres, jeudi, malgré les chutes de neige, ils ont fait la queue à l’épicerie locale. « Nous voulions vraiment trouver autre chose que des nouilles », dit Liu.

Au magasin, les clients pouvaient utiliser les robinets pour remplir des récipients d’eau. Attention, avant de le boire, ils devront le faire bouillir.

Traduit par Francisco de Zárate

De plus, ils devront le faire bouillir avant de le boire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *