Apprenez à connaître le nouveau président de l’ACC Richard J. Kovacs, MD, FACC – American College of Cardiology

Image du magazine Cardiology

Aujourd’hui, Richard J. Kovacs, MD, FACC, deviendra le plus récent président de l’ACC – dirigeant le Collège alors qu’il célèbre son 70e anniversaire et se lance dans la première année de son nouveau plan stratégique.

En plus d’être président de l’ACC, Kovacs est le professeur de cardiologie Q.E. et Sally Russell à la faculté de médecine de l’Université de l’Indiana (IU) et le chef de la ligne de service de cardiologie de IU Health. Il est également directeur clinique de l’Institut de cardiologie Krannert, rejoignant ainsi une longue lignée de présidents de l’ACC également issus de Krannert.

Quelles sont les plus grandes opportunités pour l’ACC au cours de l’année prochaine ?

Démarrer sur les chapeaux de roue la première année de notre nouveau plan stratégique et s’aligner avec le personnel et le conseil d’administration de l’ACC autour du plan et de nos principales priorités est sans doute la plus grande opportunité de l’année à venir.

Nous chercherons également à identifier et à tirer parti des nouvelles opportunités offertes par notre récente acquisition de MedAxiom et à nous concentrer sur la manière de faire avancer notre travail sur la diversité et l’inclusion, l’équité en santé et le développement du leadership.

Je m’intéresse aussi personnellement aux moyens de tirer le meilleur parti de la nouvelle directive de prévention primaire de l’ACC/American Heart Association pour mieux prévenir les maladies cardiaques avant qu’elles ne se déclarent.

Quels seront certains des plus grands défis ?

La perte du mandat d’utilisation du registre ICD de l’ACC et le fait de continuer à démontrer l’importance de la participation au registre constituent l’un des plus grands défis. La participation au registre est essentielle pour identifier les lacunes dans les soins, tant au niveau de l’établissement que de la pratique, ainsi que de manière plus générale.

Elle peut également être utilisée pour la recherche et pour mesurer les progrès réalisés dans le respect des soins basés sur les lignes directrices, et pour se protéger de manière proactive contre les allégations de soins inappropriés ou d’utilisation abusive.

Les autres défis consistent à suivre le rythme de tout ce qui se passe dans le domaine de la cardiologie – des nouvelles technologies et des nouveaux traitements à l’évolution des politiques de soins de santé. Trouver des moyens d’engager les plus jeunes membres dans tous les aspects du Collège et les encourager à faire de l’ACC leur foyer professionnel est également d’une importance capitale.

Qu’attendez-vous le plus en tant que président de l’ACC ?

Etre le porte-parole du Collège est une énorme responsabilité. J’ai hâte de rencontrer de nouveaux collègues dans le monde entier et de perpétuer les traditions du Collège… et peut-être même d’en créer de nouvelles.

Pourquoi êtes-vous devenu cardiologue ?

Je suis devenu cardiologue parce que j’aime travailler avec des  » trucs électriques  » et j’aime les problèmes compliqués. Lorsque j’étais à la faculté de médecine et tout au long de mon internat, je pensais que les cardiologues avec lesquels je travaillais étaient les médecins les plus intéressants.

Quels sont vos hobbies ou vos faits peu connus ?

Je fais la plupart des réparations autour de ma maison, y compris la plomberie, les travaux électriques et la peinture. Étant donné qu’elle a presque 100 ans, il y a toujours quelque chose à faire. Des faits peu connus ? Feu Charles Fisch, MD, MACC, ancien président de l’ACC, m’a légué sa vaste collection d’ECG classiques. Un jour, j’espère les réutiliser pour enseigner les principes intemporels de l’électrocardiographie.

Vous êtes un grand fan de sport ; un conseil d’analogie sportive pour les nouveaux membres de l’ACC ?

Pour les nouveaux membres de l’ACC : « Vous êtes dans la cour des grands maintenant ! » Nous formons une seule équipe et sommes meilleurs grâce aux talents que chaque membre apporte au Collège. Ne restez pas sur la touche.

Regardez l’interview complète dans le numéro d’avril du magazine Cardiology.

Partagez via :

Mots-clés : Publications de l’ACC, journal de la session scientifique de l’ACC, session scientifique annuelle de l’ACC, ACC19

< Retour aux listes
.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *