Applications des mathématiques –

Page 4 : Le pourquoi des saisons

/fr/applications-de-mathématiques/la-couronne-et-le-banana-d’Archimède/content/

Le pourquoi des saisons

L’un des phénomènes les plus intéressants de la planète est celui des saisons. Ils influencent l’environnement de telle manière que la vie sur terre ne serait pas la même sans eux. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ce phénomène intéressant existe ? Si vous vous intéressez au pourquoi des saisons, cet article est fait pour vous.

Nous allons commencer par clarifier certains aspects :

  • La terre se déplace de plusieurs façons dans l’espace, les deux principales étant la translation et la rotation.
  • La translation est le mouvement que fait la terre autour du soleil. Ce mouvement décrit une ellipse, qui est une sorte de cercle allongé, et sa durée est d’environ 365 jours. La trajectoire que ce mouvement décrit est appelée orbite.
  • La rotation est le mouvement que la terre fait sur elle-même donnant naissance aux jours et aux nuits. L’axe de rotation de la terre a une inclinaison approximative de 23 degrés. Nous verrons plus tard comment cette inclinaison est à l’origine de l’existence des saisons.

Un fait intéressant est que le soleil n’est pas au centre de l’ellipse qui décrit l’orbite, mais qu’il est situé à un point particulier appelé le foyer. La figure suivante montre les conditions mentionnées ci-dessus:

Rotation et translation de la terre

Comme l’orbite de la terre est elliptique, la distance entre la terre et le soleil n’est pas toujours la même, parfois elle est plus proche et parfois plus éloignée. Le point où la terre est le plus proche du soleil est appelé le périhélie et le point où elle en est le plus éloigné est appelé l’aphélie. De nombreuses personnes pensent que cette variation de la distance entre la terre et le soleil est à l’origine des saisons, mais ce n’est pas le cas. Bien que l’orbite de la Terre soit elliptique, elle ressemble beaucoup à un cercle. C’est pourquoi varier la distance au soleil à différentes périodes de l’année n’affecte pas la température de la planète de manière significative.

Maintenant, si l’axe de la terre n’était pas incliné, comme dans l’animation ci-dessous, chaque point de la surface terrestre recevrait la même quantité de lumière pendant la journée à toutes les périodes de l’année. Remarquez que les zones septentrionales, aussi appelées nordiques, par rapport aux zones méridionales, ou méridionales, reçoivent chacune la lumière du soleil pendant 12 heures, et cette condition ne change pas.

Mais l’axe de la terre a une inclinaison approximative de 23 degrés comme le montre l’animation ci-dessous. Les régions méridionales, ou méridionales, reçoivent plus de lumière parce que l’inclinaison de la terre fait que les jours y sont plus longs. Regardez le pôle sud, vous verrez que dans ces conditions il ne fait même pas nuit, alors que le pôle nord est plongé dans l’obscurité.

Cette différence de durée des jours est nettement plus sensible près des pôles, dans les régions équatoriales, celles situées près du centre de la terre, on perçoit seulement qu’à certaines périodes de l’année les jours sont un peu plus courts ou plus longs.

Cette plus grande exposition aux rayons du soleil entraîne une hausse de la température, tandis que les nuits plus longues font baisser la température, ce qui entraîne des saisons plus froides. La période de l’année où les jours sont les plus longs est l’été, et la période de l’année où les jours sont les plus courts est l’hiver. Lorsque la terre se trouve de l’autre côté de sa trajectoire autour du soleil, les rôles sont inversés : dans les régions où il y avait des jours longs, il y aura des jours courts, et là où il y avait des jours courts, il y aura maintenant des jours longs. La figure suivante montre le parcours de la terre tout au long de l’année autour du soleil:

Parcours de la terre autour du soleil tout au long de l'année

Sur son parcours, la terre passe par deux points particuliers où les jours et les nuits sont d’égale durée, chacun de ces moments est appelé équinoxe, ce qui signifie nuit égale. Elles ont lieu entre le 20 ou 21 mars et le 22 ou 23 septembre. Les jours où le jour et la nuit sont plus longs sont appelés respectivement solstices d’été et d’hiver.

Vous avez peut-être remarqué que si dans la moitié nord de la planète, les jours sont plus longs dans la moitié sud, ils sont plus courts, ce qui explique que lorsqu’au nord c’est l’été, au sud c’est l’hiver et vice versa. Ce phénomène explique également pourquoi dans les régions les plus proches de l’équateur, les quatre saisons ne sont pas perçues, car dans ces régions, la différence de durée entre les jours et les nuits, tout au long de l’année, est presque imperceptible.

Comme vous pouvez le remarquer, l’inclinaison de 23 degrés qu’a l’axe de rotation de la terre a des conséquences surprenantes. Les changements climatiques qui génèrent une variété de paysages et d’espèces. À leur tour, ces changements transforment le comportement des rivières, des animaux, des plantes et de nos coutumes.

Les façons dont le cosmos se renouvelle, se réinvente et génère la vie, la diversité et le changement constant ne cessent de surprendre. Peut-être pouvons-nous intérioriser les leçons que la nature nous donne et suivre son exemple :

« Il n’y a pas d’intelligence là où il n’y a pas de changement et pas de besoin de changement. »

H. G. Wells.

/en/applications-of-mathematics/phases-et-eclipses-de-la-lune/content/

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *