ADUNLu

Article 33.- Rémunération mensuelle

Le personnel enseignant de toutes les institutions universitaires nationales perçoit une rémunération mensuelle déterminée sur la base de l’échelle des salaires, laquelle est composée du salaire de base et de la prime d’ancienneté correspondant à chaque poste, plus les supplémentaires qui sont soumis au respect des conditions et exigences établies dans chaque cas.

La valeur du salaire de base est déterminée périodiquement par accord général paritaire.

Article 34.- Les rapports entre les rémunérations des catégories d’enseignants universitaires sont ceux en vigueur par accord général paritaire, visant à atteindre le barème suivant :

Professeur titulaire 1,8

Professeur adjoint 1,4

Chef des travaux pratiques 1,2

Assistant 1,0

Article 35.-Etablir les rapports suivants entre les rémunérations des dédicaces d’enseignement universitaire

Dédicace exclusive 4,0

Dédicace semi-exclusive 2,0

Dédicace unique 1,0

Article 36.- Prime d’ancienneté

Le travailleur enseignant bénéficie de la prime d’ancienneté qui est calculée en fonction du pourcentage du salaire de base selon le barème suivant :

.

.

ANNÉE

1

2

12

24

PORCENTAGE

10

Cette prime est déterminée par . déterminée en tenant compte de la durée totale des services dans l’enseignement et prend effet à compter du mois suivant celui au cours duquel les conditions fixées pour chaque période sont remplies. Pour établir l’ancienneté, sont calculées toutes les années de services rendus en tant qu’enseignant à tous les niveaux et modalités dans les établissements d’enseignement reconnus par l’autorité compétente.

Article 37.- Supplémentaire

Il est établi les rémunérations supplémentaires suivantes :

a) supplément pour diplôme de troisième cycle (spécialisation, maîtrise et doctorat)

b) supplément pour risque professionnel

c) supplément pour zone défavorable

Article 38.- Supplément pour diplôme

Le travailleur enseignant perçoit le supplément pour diplôme de troisième cycle (spécialisation, master et doctorat) selon des pourcentages du salaire de base établis par accord général paritaire, visant à atteindre le barème suivant :

20 % pour le doctorat

12,5 % pour le master

5 % pour le diplôme de spécialisation

Le cumul des diplômes ne donne pas lieu au cumul des pourcentages indiqués.

Le paiement du complément se fait à partir du premier jour du mois suivant la date de présentation des certifications respectives, étant valables celles qui déterminent de manière fiable que le travailleur a terminé ses études de troisième cycle dans des institutions académiques nationales et/ou étrangères dûment accréditées et qu’il possède le diplôme en cours, qui sera exigé lorsqu’il sera prolongé.

Article 39.- Supplément pour risque professionnel

Le travailleur enseignant reçoit le supplément lorsque la nature et les caractéristiques impliquent l’exécution de tâches mettant en danger son intégrité psychophysique, selon des pourcentages du salaire de base établis par accord général paritaire, qui ne peuvent en aucun cas dépasser 10% de celui-ci.

Ce supplément n’est versé que dans les cas où le risque professionnel ne peut être réduit. Pour cette détermination, un rapport et un avis préalables au ministère du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale de la nation sont exigés, conformément aux dispositions du point f) de l’article 54 du présent accord.

Article 40.- Supplément pour zone défavorable

Le travailleur enseignant perçoit le supplément pour zone défavorable dans les cas, montants et conditions fixés par la réglementation générale en la matière.

Tenant compte de la nature de ce supplément, prévu pour compenser le coût de la vie plus élevé causé par divers facteurs déterminés par la situation géographique, qui affectent directement le panier de la ménagère, les parties promeuvent conjointement des actions visant à obtenir l’exonération de l’impôt sur le revenu sur la zone défavorable supplémentaire.

Article 41.- Supplément au dévouement effectif et exclusif à l’enseignement universitaire

Afin de reconnaître le dévouement effectif et exclusif à l’enseignement dans une institution universitaire nationale, le paiement du supplément est mis en œuvre pour les enseignants qui choisissent volontairement de travailler de manière effective et exclusive dans la même institution. La charge de travail totale doit être égale ou supérieure à 40 heures par semaine, avec un maximum de 50 heures par semaine. Les enseignants qui exercent volontairement l’option et perçoivent cette indemnité supplémentaire ne peuvent exercer une activité professionnelle à des fins lucratives ou commerciales, ni travailler en tant que salariés dans le secteur public ou privé, ni occuper un poste non enseignant ou de direction, ni percevoir une pension ou une retraite.

Le pourcentage sera celui résultant des accords que les deux parties s’engagent à promouvoir avec le Secrétariat des politiques universitaires, afin de le prévoir et de l’inclure dans le budget des institutions universitaires nationales.

Le pourcentage sera celui résultant des accords que les deux parties s’engagent à promouvoir avec le Secrétariat des politiques universitaires, afin de le prévoir et de l’inclure dans le budget des institutions universitaires nationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *